Source : shawinigan.ca

 LE BON FONCTIONNEMNT D'UNE INSTALLATION SEPTIQUE

 

Le bon fonctionnement des installations septiques est un élément essentiel à la préservation de la qualité du lac Sarrazin. Prenez le temps de lire et d’appliquer les conseils ci-dessous. Ils s’appliquent à toutes les résidences du bassin versant du lac Sarrazin, même à celles reliées au réseau d’égout du Domaine des Pins.

 

Lorsqu’ils sont acheminés dans une installation septique, certains produits sont dommageables pour le traitement des eaux usées domestiques et peuvent contaminer les eaux souterraines et les eaux de surface. Certains produits peuvent aussi augmenter la quantité de boues et de graisses accumulées dans la fosse septique.

Voici des exemples de produits qui ne doivent pas être jetés dans votre installation septique (ni directement dans la fosse, ni par l’intermédiaire de vos toilettes ou de vos éviers) :

  • Papiers mouchoirs, serviettes hygiéniques, couches et condoms;

  • Lingette bleu ou tout autre type de lingette, essuie-tout, soie dentaire, coton-tige (Q-tips);

  • Mégots de cigarettes;

  • Huiles et graisses de cuisson et huiles pour le corps;

  • Tissus et cheveux, charpies du filtre de la sécheuse.

  • Litières à chat, sacs de thé, café moulu, coquilles d’œufs;

  • Peintures;

  • Produits toxiques ou inflammables;

  • Cires à plancher, nettoyants à tapis;

  • Produits pour déboucher les conduites;

  • Chlores, chlorures, produits pour l’entretien d’un spa ou d’une piscine;

  • Médicaments;

  • Produits d’entretien ménager en trop grande quantité (il est recommandé d’utiliser des produits ménagers écologiques);

  • journaux.

 

En fait, il est préférable d’utiliser la toilette uniquement pour ce pour quoi elle a été conçue et de ne rien y jeter d’autre.  Certains produits chimiques (Javel, Borax…) peuvent détruire les bactéries utiles de votre installation septique.  Privilégiez les produits domestiques sans phosphate et biodégradables.

Les broyeurs à déchets

L’utilisation d’un broyeur à déchets n’est pas recommandée, puisqu’elle engendre le transport d’une grande quantité de matières en suspension vers la fosse septique.  Le compostage des restants de table demeure la méthode la plus écologique, sinon, il est préférable de les jeter dans la poubelle plutôt que dans le broyeur à déchets.

Réduction de la consommation d’eau potable

Une quantité moindre d’eau utilisée dans la maison signifie une quantité moindre d’eau dirigée vers le dispositif de traitement.

Voici des pratiques d’économie d’eau potable déjà bien connues :

Prendre des douches courtes ou ne pas trop remplir son bain;

Ne pas laisser l’eau couler inutilement lors du brossage des dents, du lavage des mains ou du lavage de la    vaisselle;

Favoriser l’utilisation du lave-vaisselle ou de la machine à laver uniquement lorsque les quantités de         vaisselle ou de linge sales sont importantes;

Lorsque cela est possible, ne pas faire plusieurs lavages en un cours laps de temps (les étaler sur quelques jours); échelonnez votre consommation tout au long de la journée et de la semaine

Utiliser des économiseurs d’eau pour les robinets et les douches;

▪ Quand il sera temps de changer la toilette, la laveuse ou le lave-vaisselle, acheter un modèle qui consomme peu d’eau;

▪ S’assurer que les toilettes et les robinets ne fuient pas.

 

Étalez votre consommation d’eau afin d’éviter les coups d’eau dans la fosse septique.  Par exemple, l’utilisation simultanée du lave-vaisselle, de la machine à laver et de la douche peut créer un apport en eau important dans la fosse.

Additifs pour fosses septiques

L’usage d’additifs ne dispense pas le propriétaire de vidanger les boues de la fosse septique qui dessert la résidence, comme l’y oblige le Règlement. L’utilisation d’additifs dans les fosses septiques est laissée à la discrétion de chaque propriétaire. Cependant, le Ministère ne recommande pas leur usage.

Drains

Les gouttières et les drains de fondation ne doivent pas être connectés à votre installation septique.

Précautions à prendre au-dessus de l’installation septique

Certaines de ces précautions visent à éviter la compaction du sol ou à conserver un bon apport en oxygène au dispositif de traitement.

Au-dessus de votre installation septique, il est important de ne pas :

  • Construire ou aménager une piscine, un patio, un cabanon, un stationnement ou tout autre ouvrage;

  • Circuler en véhicule motorisé;

  • Creuser;

  • Remblayer;

  • Faire un jardin;

  • Planter des arbres ou des arbustes près des tuyaux de drainage; leurs racines pourraient les obstruer et empêcher le passage de l’eau.

 

Pour favoriser le bon fonctionnement de votre installation septique, vous devriez :

  • Faire dévier les eaux de ruissellement (gouttières, terrain en pente, etc.) loin de votre installation septique afin de ne pas la surcharger;

  • En hiver, laisser en place le couvert de neige qui est un isolant naturel mais ne pas compacter la neige afin de conserver une aération maximale;

  • L’été, laisser un couvert végétal (type de végétation dont les racines n’iront pas obstruer les conduites).

 

Il est important que le propriétaire d’une installation septique connaisse bien l’emplacement de chaque composante de son système. De cette façon, en cas de bris, il sera plus facile d’intervenir. Il est fortement recommandé de conserver les plans de votre installation septique ainsi que les documents concernant son entretien (contrat et rapports d’entretien); vous pourriez en avoir besoin en cas de mauvais fonctionnement de votre installation septique ou encore lors de la vente de votre résidence.

 

 

Durée de vie d’une installation septique

 

Saviez-vous que la durée de vie d’une installation septique bien entretenue est d’environ 20 à 25 ans.

Quel âge a la vôtre ? L’avez-vous fait inspecter récemment ?

 

Sachez que la durée de vie d’une installation septique est limitée, afin de conserver l’efficacité du champ d’épuration, et ce, même lorsqu’elle est bien entretenue et que son propriétaire respecte les règles d’utilisation.

 

Parmi les facteurs qui contribuent à la durée de vie d’une fosse septique, on retrouve :

 

  • La qualité de construction selon les normes en vigueur

  • L’entretien régulier selon les normes du règlement de la Municipalité (vidange)

  • L’utilisation de produits toxiques et de produits ménagers (voir produits énumérés précédemment)

  • La qualité du sol récepteur et son degré de perméabilité (par exemple, les sols sablonneux ont généralement de meilleures qualités que les sols argileux). 

 

Pourquoi les installations septiques ne durent pas éternellement ?  L’effluent qui passe de la fosse septique au champ d’épuration transporte des particules en suspension (matières organiques, matières inorganiques, bactéries). Avec le temps, ces particules s’accumulent dans le champ d’épuration et le colmate. Les eaux usées ne peuvent donc pas retourner à la terre comme prévu et refoulent.  L’utilisation de certains produits ou additifs dans le but d’entretenir ou de déboucher une installation septique défectueuse n’est pas recommandée par le Ministère. Dans la plupart des cas, ces produits ne font qu’aggraver l’état de l’installation septique.

 

Indices qu’une installation septique est défectueuse ou a atteint sa durée de vie fonctionnelle

  • Les drains de la résidence s’écoulent lentement ou font des bruits (ex. glouglous)

  • Les eaux usées débordent à l’intérieur (généralement par les renvois au sous-sol)

  • Présence d’odeurs de fosse septique à l’intérieur ou à l’extérieur de la résidence

  • L’installation septique semble moins performante en tant de fortes pluies ou lors de la fonte des neiges

  • Les plantes à proximité de l’installation septique ont une forte croissance

  • Le gazon est plus vert

  • La surface du terrain est spongieuse. On peut voir apparaître un liquide gris ou noir à la surface du terrain à proximité de l’installation septique.

 

Notez que la municipalité a le droit d’inspecter votre installation septique pour s’assurer de son bon fonctionnement.

----------------------------

Principale référence :

https://www.environnement.gouv.qc.ca/eau/eaux-usees/residences_isolees/Guide-bonnes-pratiques-proprio-dispositifs.pdf

 

Autres références :

https://crelaurentides.org/images/images_site/documents/guides/installation_septique.pdf

https://crelaurentides.org/images/images_site/documents/depliants/Capsules_FR_2013_5.pdf