Planter quoi, comment et où ?

Quoi planter 

 

Voici quelques suggestions d’arbustes couramment utilisés avec succès et d'ailleurs suggérés par la municipalité

 

Les saules arbustifs

À planter près de l’eau.  Ils sont particulièrement adaptés aux rives sujettes aux inondations, ils stabilisent les rives.  Leurs tiges et leur feuillage, couleur jaune, jaune-vert, sont flexibles et résistent à l’action mécanique des glaces.

 

Le myrique baumier

On l’appelle communément le bois-sent-bon.  Son feuillage est dense, couleur bleu-vert, avec un arome de citron.  Il croit dans les lieux humides, en bordure immédiate des lacs et des cours d’eau.  Il supporte facilement les inondations prolongées.

IMG_4162.JPG

Le cornouiller stolonifère

Arbuste à bois rougeâtre qui donne des fleurs blanches au printemps et des fruits blancs ou bleuâtres plus tard durant l’été.  S’adapte à différents milieux. En plus de son système de racines très développé, ses branches basses peuvent former de nouvelles racines.  C’est un arbuste très efficace pour retenir le sol et stopper l’érosion.

 

L’aulne

C’est un arbuste admirablement adapté aux sols pauvres.  Pour la stabilisation des rives, on utilise l’aulne crispé.  Son écorce est écailleuse et son feuillage est vert foncé.

 

La spirée à larges feuilles

Communément appelé thé du Canada, cet arbuste buissonnant a besoin de lumière.

 

Le parthénocisse à cinq folioles

Plante grimpante ou rampante appelée communément vigne vierge, il adhère facilement aux murs en pierres et en bois.  On l’utilise également comme plante tapissante pour le recouvrement des talus.  Pousse aussi bien en milieux ombragés qu’au soleil.

Comment et où planter

 

On plante les premiers arbustes, le myrique baumier et le saule, en particulier, juste au-dessus de la ligne naturelle des eaux et sur plusieurs rangées tout en tenant compte du fait que les racines de ces plants exigent un milieu relativement humide.

 

On creuse un seul trou, suffisamment large et profond pour y loger confortablement les racines.  On remplit avec de l’eau, on place l’arbuste avec de la terre que l’on tasse doucement dans le sol, avec les pieds, de façon à former une cuvette.  On arrose immédiatement.  Il faut arroser fréquemment et abondamment au début.   Les arbustes sont plantés en groupe de cinq (5) – espacés de deux (2) pieds ou moins, dans tous les sens.

 

Après la plantation, il est important de veiller à l’arrosage durant la première saison de croissance.  Une fois par jour pendant la première semaine, puis tous les deux ou trois jours par la suite.

IMG_4155.JPG

Dans une bande riveraine, l’entretien doit être minimal. La fertilisation est également à proscrire.

 

Pour plus d’information consultez le dépliant suivant : http://banderiveraine.org/wp-content/uploads/2013/04/Bande-riveraine-depliant.pdf

Les bienfaits pour le lac

 

Ainsi installées, ces plantes absorberont la circulation naturelle de nutriments et de contaminants vers le lac, et, plus important encore, elles rafraîchiront les bordures et rochers durant l'été et donc, éviteront de réchauffer l'eau.  Mais surtout, grâce aux racines qui retiennent la terre cela diminuera l’érosion et l’envasement du lac.

Nous vous invitons à lire aussi :